Marie Hyvernaud

Alors que l’univers de la communication gestuelle faisait partie de mes rêves photographiques, j’ai eu la chance de rencontrer Lucie Lataste, chorégraphe de la Compagnie “Danse des signes”. Elle m’a permis de photographier ces comédiens danseurs sourds de grand talent et j’ai donc suivi la création de “Carmen, opéra sauvage” en langue des signes.

J’ai d’abord photographié les répétitions, analysé mes photos en m’apercevant que je n’avais pas tout à fait saisi l’instant “décisif”.

Au fil des semaines, je me suis imprégnée de leurs paroles manuelles, de leurs regards expressifs et de nos échanges communs pour arriver à améliorer mes images en vue du spectacle final. J’ai ainsi poursuivi pendant de longs mois ce travail photographique avec d’autres créations en langue des Signes à Toulouse. Je vous livre ces grands moments d’émotion, la puissance et l’échange de ces regards, la grâce de ces mains qui virevoltent dans l’espace, l’agilité et l’aisance corporelles des danseurs ainsi que la force de leur communication non verbale.

Tous mes remerciements à Lucie qui m’a “ouvert les portes” et aux danseurs qui m’ont accueillie dans leur univers et avec qui j’ai partagé des moments inoubliables.