ONODRIM

A la rencontre des forêts oubliées, Onodrim vagabonde dans les terres délaissées par les hommes, en quête de solitude, d’aménité, et de consécration ; à travers randonnée et marche aléatoire, elle retranscrit photographiquement ce qu’elle ne peut exprimer avec des mots : l’explosion des sensations à la vision de paysages grandioses, la sublimation d’une fougère par la lumière déclinante, la danse cosmique entre une aurore boréale et une falaise, ou encore la discussion entre les lichens et les mousses, perchés sur une infime branche, au-delà des mœurs et de toute agitation…